1. Comment l'excédent de 2017 sera-t-il utilisé?

Le 29 mars 2017, le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario a annoncé un excédent préliminaire de 11,5 milliards de dollars, au 1er janvier 2017. La Fédération des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (FEO) et le gouvernement de l'Ontario, les répondants du régime, utiliseront l'excédent du régime pour rétablir entièrement la protection contre l'inflation pour les services décomptés après 2009 et réduire de 1,1 % les taux de cotisation. Ces modifications entreront en vigueur le 1er janvier 2018.

2. À quoi doit-on l'excédent de 2017?

L'excédent de 2017 est attribuable à une combinaison de rendement des placements et de gains réalisés grâce à une pratique appelée « nivellement de l'actif », qui est couramment utilisée par les régimes de retraite. Au RREO, nous nivelons les gains et les pertes d'actif sur une période de trois ans, ce qui permet de réduire la volatilité du ratio de capitalisation, des taux de cotisation et des niveaux de prestations du régime. Sans le recours au nivellement, les répondants du régime seraient peut-être tenus de modifier plus souvent les cotisations et les prestations pour assurer la stabilité de la capitalisation.

3. Pourquoi n'utilisez-vous pas tout l'excédent?

Une partie de l'excédent est réservée pour favoriser la stabilité des taux de cotisation et des niveaux de prestations, dans l'éventualité où une évaluation actuarielle future montrait une baisse des actifs ou une augmentation du coût des rentes.

4. Qu'est-ce que l'excédent de 2017 signifie pour l'état de la capitalisation future du régime?

Les leviers dont disposent la FEO et le gouvernement pour faciliter la gestion de l'état de la capitalisation – soit les taux de cotisation et la protection conditionnelle contre l'inflation – servent à équilibrer le régime.

Cet équilibre continue d'être menacé par l'augmentation du coût des rentes futures qui est attribuable à de faibles taux d'intérêt, à l'accroissement de la longévité et à des périodes de retraite plus longues. L'état de la capitalisation du régime est également vulnérable aux baisses des marchés et à un environnement de placement volatil qui ne devrait pas générer les rendements élevés obtenus par le passé.

Pour en savoir plus, consultez la page Considérations sur la capitalisation.

5. Comment le niveau de réduction des taux de cotisation a-t-il été déterminé?

Depuis janvier 2012, la FEO et le gouvernement ont introduit une augmentation de 1,1 % des taux de cotisation pour capitaliser l'insuffisance établie en janvier 2011. Cette portion des taux de cotisation constituait des versements spéciaux pour combler l'insuffisance annoncée en 2011. Une partie de l'excédent découlant de l'évaluation actuarielle de janvier 2017 sera maintenant utilisée pour éliminer ces versements spéciaux.

6. Comment le niveau de protection contre l'inflation est-il déterminé?

Les services décomptés avant 2010 sont entièrement protégés contre l'inflation. Les augmentations annuelles liées au coût de la vie pour les services décomptés après 2009 varient en fonction de trois facteurs:

  1. Les augmentations annuelles du coût de la vie, telles qu'elles sont mesurées par les variations de l'indice des prix à la consommation (IPC).
  2. L'état de la capitalisation du régime qui sert à déterminer la proportion de la variation de l'IPC que le régime est capable de payer.
  3. La période durant laquelle vous avez accumulé vos services décomptés.

Pour plus de précisions, consultez L'incidence des augmentations liées à l'inflation sur votre rente (PDF de 268Ko).

7. Ma rente est-elle protégée?

Oui. Vous toucherez une rente pendant toute votre retraite. Cette rente pourrait sembler différente de celles d'aujourd'hui, tout comme les rentes d'aujourd'hui semblent différentes de celles d'il y a 10 ou 20 ans. N'oubliez pas que le régime dispose d'un actif de plus de 175,6 milliards de dollars au 31 décembre 2016 et verse environ 5,7 milliards de dollars en rentes annuellement.

Voyez comment le régime a évolué au cours des années (PDFde 69Ko) pour s'adapter aux besoins changeants des participants et aux changements économiques mondiaux.