Trois Partie : Choisir les bonnes options de prestations de survivant

29 mai 2014

Voici le troisième d'une série de trois articles sur la retraite dont l'objectif est de vous aider à vous y retrouver dans la planification de votre retraite. Dans ce dernier article, nous mettons l'accent sur certaines des décisions importantes que vous devrez prendre quant à vos options de prestations de survivant. Ne manquez pas de lire la première partie, qui présente les réponses aux questions les plus fréquentes des participants concernant la retraite, et la seconde, qui dresse une liste des étapes et des dates importantes jusqu'à la retraite.

Pour en savoir davantage sur les prestations de survivant, consultez notre section Ressources ainsi que notre guide sur les prestations de survivant.

Les prestations de survivant ont une valeur importante et devraient constituer un élément important à prendre en considération dans votre réflexion sur vos finances futures.

Que devez-vous faire pour assurer la sécurité financière de vos êtres chers à votre décès? Dans le cas de votre régime de retraite, votre conjoint admissible ou vos enfants à charge pourraient avoir droit à des prestations de survivant après votre décès. Le type et le montant des prestations dépendent de la durée de votre période active d'enseignement, des personnes admissibles aux prestations et du moment de votre décès, soit avant ou après avoir reçu le premier versement de votre rente. Voici quelques éléments que vous devez prendre en considération en vue de votre retraite :

Vérifiez les renseignements sur votre conjoint et vos bénéficiaires

Assurez-vous que les renseignements sur votre conjoint et vos bénéficiaires sont complets et à jour. Pour ce faire, ouvrez une session dans iAccès Web, notre site Web sécurisé réservé aux participants, puis sélectionnez « Mon profil » sous l'onglet « Ma page de départ ». Agrandissez la section « État matrimonial » pour consulter vos renseignements et vérifier qu'ils sont à jour. Une fois que vous aurez passé en revue cette information, agrandissez la section « Bénéficiaire », puis suivez les instructions pour apporter les changements nécessaires.

Confirmez le pourcentage de rente de survivant

Au moins deux ans avant de prendre votre retraite, ajustez votre pourcentage de rente de survivant à 75 %. En faisant cela, vous avez le choix entre toutes les options, quel que soit votre état de santé à la retraite. Ouvrez une session dansiAccès Web, sélectionnez « Mon profil » sous l'onglet « Ma page de départ », puis agrandissez la section « État matrimonial ».

Lorsque vous présentez votre demande de rente, prenez le temps de choisir et de confirmer le pourcentage de rente de survivant qui répondra le mieux à vos besoins. Pour vous aider à déterminer le pourcentage de rente que vous devriez attribuer à votre être cher, nous avons ajouté quelques questions à la section sur la rente de survivant de la demande de rente. Par exemple, l'être cher dépend-il financièrement de vous? Si la réponse est oui, vous pourriez envisager de lui attribuer un pourcentage plus élevé de votre rente et, si la réponse est non, de lui attribuer un pourcentage moins élevé de votre rente.

Veuillez noter qu'un coût s'applique au versement d'une rente de survivant plus élevée (55 % et plus). Ce coût est déduit de votre rente lorsque vous prenez votre retraite. Pour obtenir une estimation de la réduction qui sera appliquée à votre rente annuelle prévue et de la rente de survivant correspondant aux diverses options, ouvrez une session dans iAccès Webpuis cliquez sur « Prestations de survivant » sous l'onglet « Ma retraite ».

Songez à souscrire une rente garantie 10 ans

Si vous avez un conjoint, songez à souscrire une rente garantie 10 ans lorsque vous présentez une demande de rente. Pourquoi? Si, à votre décès, vous touchiez votre rente depuis moins de 10 ans, votre conjoint recevra votre rente réduite en fonction de celle du RPC pendant le reste de la période de garantie. Si vous n'avez pas de conjoint à votre date de départ à la retraite, l'option de rente garantie 10 ans vous sera offerte automatiquement sans aucuns frais. Voici les modalités de versement :

  • Votre conjoint admissible touchera 100 % de votre rente réduite en fonction de celle du RPC jusqu'à son décès ou pendant le reste de la période de 10 ans (à compter de la date de début du service de votre rente), selon la première éventualité. Une fois la période de 10 ans terminée, votre conjoint admissible touchera une rente viagère de survivant à hauteur de 50 % à 75% de votre rente réduite en fonction de celle du RPC (selon l'option choisie avant le début du service de la rente).
  • Vos enfants à charge (si vous n'aviez pas de conjoint admissible ou après son décès) toucheront 100 % de votre rente réduite en fonction de celle du RPC pendant le reste de la période de 10 ans (à compter de la date de début du service de votre rente) ou jusqu'à la date à laquelle le dernier enfant cesse d'être à charge, selon la première éventualité. Une fois la période de 10 ans terminée, vos enfants à charge toucheront une rente à hauteur de 50 % à 75% de votre rente réduite en fonction de celle du RPC jusqu'à ce que le dernier enfant cesse d'être à charge.
  • Votre succession (si vous n'aviez pas de conjoint admissible ou d'enfant à charge) recevra un paiement forfaitaire correspondant à la valeur actualisée du solde de votre rente réduite en fonction de celle du RPC payable pour le reste la période de garantie de 10 ans. Dans ce cas, aucun montant ne revient à votre succession si vous décédez après la fin de la période de 10 ans.

Conseil : Si vous n'avez pas de conjoint à votre date de départ à la retraite, l'option de rente garantie 10 ans vous sera offerte automatiquement sans aucuns frais. Si vous avez un conjoint, vous devez opter pour la rente garantie 10 ans pour en bénéficier et des frais modiques s'appliqueront. Ceci étant dit, vous vous recommandons de choisir l'option de rente garantie 10 ans parce qu'elle est considérée comme une forme d'assurance très abordable. Pour cette option, la réduction à vie s'établit à 0,1 % de votre rente annuelle réduite en fonction de celle du RPC (soit, en moyenne, 44 $ par année).