Votre rente du RREO est rajustée annuellement en fonction de l'inflation afin de vous aider à conserver votre pouvoir d'achat à la retraite. Le taux de rajustement dépend de trois facteurs :

1. Les variations du coût de la vie pour une année donnée, telles qu'elles sont mesurées par l'IPC

Nous nous servons de l'indice des prix à la consommation (IPC) parce que son utilisation est prescrite par les modalités du régime et qu'il est l'indicateur de variations de prix le plus utilisé au Canada. L'IPC correspond aux fluctuations du coût d'un panier de biens et services habituellement achetés chaque mois par un ménage canadien type.

2. L'état de la capitalisation du régime

Nous utilisons la protection contre l'inflation pour gérer la viabilité du régime. Lorsque le régime présente une insuffisance de capitalisation, de faibles rajustements au coût de la vie aident à rééquilibrer le régime. En cas d'excédent de capitalisation, la protection contre l'inflation peut être partiellement ou entièrement rétablie.

3. La période durant laquelle vous avez accumulé vos services décomptés

Il existe trois niveaux de protection contre l'inflation et ceux-ci sont fonction de la période durant laquelle vous avez accumulé vos services décomptés, c'est-à-dire avant 2010, de 2010 à 2013 ou après 2013.

Période durant laquelle vous avez accumulé vos services décomptés Niveau de protection contre l'inflation Ce que cela signifie après votre départ à la retraite  
Avant 2010 100 % Cette portion de votre rente suivra le rythme des augmentations annuelles de l'IPC.
De 2010 à 2013 De 50 % à 100 % Cette portion de votre rente fera l'objet d'une augmentation d'au moins 50 % et d'au plus 100 % de l'augmentation annuelle de l'IPC, selon la capitalisation du régime.
Après 2013 De 0 % à 100 % Cette portion de votre rente fera l'objet d'une augmentation se situant entre 0 % et 100 % de l'augmentation annuelle de l'IPC, selon la capitalisation du régime.

Voyez l'incidence que le rajustement de 2019 a sur votre rente du RREO.