Qui désigner

Vous pouvez désigner plusieurs bénéficiaires : des personnes, comme des enfants, ou des organismes, comme des œuvres de bienfaisance. Si vous désignez plusieurs bénéficiaires, les prestations de survivant payables en cas de décès avant la retraite sont divisées en parts égales entre les bénéficiaires désignés.

Vous ne devriez pas désigner votre conjoint

Il n'est pas nécessaire de désigner votre conjoint comme bénéficiaire puisque le conjoint admissible reçoit des prestations de survivant. Ce droit d'office à votre rente est prévu par la loi provinciale sur les régimes de retraite. La seule exception à cette règle s'applique quand un accord de séparation en bonne et due forme ou une ordonnance du tribunal attribue une partie de vos prestations à un ex-conjoint.

En désignant un bénéficiaire, vous décidez de l'héritier de vos prestations de survivant au cas où votre conjoint décéderait avant vous.

Désigner vos enfants comme bénéficiaires

Si vous voulez que vos enfants reçoivent les prestations de décès maximales, vous devez les nommer en tant que bénéficiaires désignés. Bien que les enfants à charge reçoivent d'office une rente de survivant tant qu'ils y sont admissibles, une prestation supplémentaire est souvent payable. Cette prestation peut être substantielle si les enfants à votre charge sont plus vieux et n'ont droit à la rente de survivant que pendant quelques années.

Les enfants qui ne sont plus à votre charge ne touchent aucune prestation, sauf si vous les désignez comme bénéficiaires.

Enfants invalides

Si vous avez un enfant invalide, il est important de désigner soigneusement vos bénéficiaires, car différentes options sont offertes pour faire en sorte que votre enfant soit protégé. À titre d'exemple, il existe des fiducies conçues spécifiquement pour protéger l'actif des enfants invalides d'âge adulte. Ces fiducies donnent aux fiduciaires différents niveaux de contrôle sur la façon dont les fonds sont utilisés pour subvenir aux besoins de l'enfant. Veuillez consulter un conseiller indépendant pour déterminer la meilleure façon de protéger l'avenir de votre enfant invalide.