Le RREO obtient un rendement de 13 % en 2012

02 avril 2013

Son actif net atteint un niveau record de 129,5 G$
Le régime est capitalisé à 97 %

TORONTO - Le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (RREO) a annoncé aujourd'hui qu'il avait obtenu un taux de rendement de 13,0 % pour l'exercice clos le 31 décembre 2012, ce qui a porté son actif net à 129,5 G$, comparativement à 117,1 G$ à la fin de 2011.

Le rendement du régime a surpassé celui de son indice de référence global (11,0 %) de deux points de pourcentage, ce qui équivaut à une plus-value de 2,2 G$. Les revenus de placements se sont élevés à 14,7 G$ en 2012, contre 11,7 G$ en 2011. Depuis la création du régime en 1990, le total des revenus de placements obtenus a représenté 77 % du financement des prestations de retraite des participants, par rapport à une proportion combinée de 23 % pour les cotisations des participants et du gouvernement.

« Le rendement obtenu en surplus de celui de notre indice de référence contribue à atteindre l'objectif de sécurité des rentes et démontre la valeur de notre approche en matière de gestion active », a remarqué Jim Leech, président et chef de la direction.

« Encore une fois, l'équipe des placements a su naviguer avec succès parmi les risques importants et les turbulences de l'économie mondiale pour produire un excellent taux de rendement en 2012. Notre taux de rendement annualisé sur 10 ans s'établit à 9,6 % », a-t-il déclaré. Selon les données les plus récentes de CEM Benchmarking présentées dans un rapport publié en 2012, le rendement absolu et la plus-value du RREO se classent au premier rang à l'échelle mondiale parmi les organismes comparables pour l'exercice 2011.

M. Leech a souligné que l'actif net total de la caisse a presque doublé depuis 2002; il s'élevait alors à 66,2 G$.

L'Indice de la qualité du service du RREO, qui mesure la satisfaction des participants d'après leurs réponses à un sondage, a également augmenté en 2012, pour atteindre 9,1 sur 10.

« Il s'agit d'une réalisation remarquable, au cours d'un exercice rempli de défis, caractérisé par une augmentation de 26 % des départs à la retraite, l'introduction d'une réduction de la protection contre l'inflation pour les périodes de service postérieures à 2009, et la mise en place de nombreux changements réglementaires et modifications du régime », a affirmé M. Leech.

Video: Jim Leech sur le rendement en 2012

Transcription (En anglais seulement)

État de la capitalisation

Bien que les répondants du régime, c'est-à-dire le gouvernement de l'Ontario et la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'Ontario, aient équilibré l'actif et le passif du régime au 1er janvier 2012 en rendant la protection contre l'inflation relative aux services décomptés après 2013 conditionnelle à la capitalisation du régime, une insuffisance de capitalisation préliminaire de 5,1 G$ est prévue au 1er janvier 2013. Cette insuffisance est conforme aux prévisions, étant donné que la diminution des taux d'intérêt augmente le coût prévu des prestations futures. La capitalisation du régime s'établissait à 97 % au 1er janvier 2013.

Les répondants reconnaissent l'incidence sur le passif prévu, outre celle des faibles taux d'intérêt, du déséquilibre entre le nombre moyen d'années travaillées (26 ans) et d'années pendant lesquelles des prestations de retraite sont reçues (31 ans) ainsi que du rapport en diminution entre le nombre de participants actifs et retraités.

« Nous nous réjouissons de constater que les répondants sont déterminés à régler le déséquilibre d'ici le dépôt de la prochaine évaluation actuarielle auprès de l'autorité de réglementation », a mentionné M. Leech.

L'âge moyen du départ à la retraite des participants s'établissait à 59 ans en 2012 et étant donné leur longévité qui se situe parmi les plus élevées au pays, on prévoit qu'ils seront à la retraite en moyenne pendant cinq ans de plus que la période durant laquelle ils ont travaillé. Le régime compte désormais 2 800 prestataires de plus de 90 ans, dont 107 qui ont atteint l'âge de 100 ans.

« Même si le régime de retraite à prestations définies est de loin le meilleur modèle de financement de la retraite – et le moins coûteux – puisqu'il met en commun les risques liés au financement, à la longévité et à la répartition de l'actif, il doit évoluer pour refléter la nouvelle réalité démographique et financière », a déclaré M. Leech. « Ainsi, on doit intégrer une dimension de flexibilité au coût des prestations afin de veiller à ce qu'elles demeurent abordables tant pour les participants que pour les répondants du régime pendant les années à venir. » "

Points saillants de 2012 sur le rendement des placements par catégorie d'actif

La valeur totale des placements en actions (tant de sociétés ouvertes que de sociétés fermées) du régime s'établissait à 59,5 G$ à la fin de l'exercice, comparativement à 51,7 G$ au 31 décembre 2011, parce que des capitaux supplémentaires ont été déployés pour gérer la répartition de l'actif. Sur un an, les placements en actions ont affiché un rendement de 14,2 %, comparativement à 13,1 % pour l'indice de référence, ce qui représente une plus-value de 0,6 G$.

La valeur des placements de Teachers' Private Capital (TPC) totalisait 12,0 G$ à la fin de l'exercice, comparativement à 12,2 G$ au 31 décembre 2011. Ils ont procuré à la caisse un rendement de 18,6 %, contre 13,3 % pour l'indice de référence. Ainsi, le service a produit une plus-value de 0,5 G$ au-dessus du rendement de 1,5 G$ de l'indice de référence.

Au total, 60,0 G$ étaient investis en titres à revenu fixe à la fin de l'exercice, comparativement à 55,8 G$ au 31 décembre 2011. Ces placements ont procuré à la caisse un rendement de 5,1 %, comparativement à 4,5 % pour l'indice de référence, soit une plus-value de 0,3 G$.

À la fin de l'exercice, les placements sur le marché des marchandises s'élevaient à 7,0 G$, comparativement à 5,7 G$ au 31 décembre 2011. Le rendement du portefeuille a été de -1,9 %, contre -1,1 % pour l'indice de référence.

Dans l'ensemble, la valeur des actifs réels – qui comprennent les biens immobiliers, les infrastructures et les terrains forestiers exploitables – s'élevait à 28,7 G$ à la fin de l'exercice, comparativement à 25,8 G$ à la fin de l'exercice 2011. Ces placements ont procuré à la caisse un taux de rendement de 14,7 %, contre 10,6 % pour l'indice de référence, soit une plus-value de 0,6 G$.

Le portefeuille de biens immobiliers, géré par Cadillac Fairview (filiale en propriété exclusive du RREO), a atteint une valeur de 16,9 G$ et enregistré un rendement annuel de 19,4 % au 31 décembre 2012, comparativement à 15,5 % pour l'indice de référence, soit une plus-value de 0,5 G$. À la fin de l'exercice, la valeur du portefeuille d'infrastructures totalisait 9,6 G$, comparativement à 8,7 G$ au 31 décembre 2011. Leur rendement a été de 8,4 %, contre 8,0 % pour l'indice de référence, soit une plus-value de 0,1 G$. La valeur des placements en terrains forestiers exploitables totalisait 2,2 G$ à la fin de l'exercice, comparativement à 2,1 G$ au 31 décembre 2011. Ces placements ont dégagé un rendement annuel de 3,4 %, contre 3,5 % pour l'indice de référence.

Taux de rendement du régime et des indices de référence

Rates of Return Compared to Benchmark chart

Au sujet du RREO

Avec un actif net sous gestion de 129,5 G$ au 31 décembre 2012, le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario est le plus important régime de retraite s'adressant à une seule profession au Canada. Organisme indépendant, il place l'actif de la caisse et administre les rentes des 303 000 enseignants actifs et retraités de l'Ontario. Pour obtenir de plus amples renseignements, notamment nos rapports annuels 2012 et antérieurs, consultez le www.otpp.com/fr.  Suivez-nous sur Twitter : @OtppInfo.

Recherche de nouvelles