Étapes importantes du parcours des enseignantes et des enseignants suppléants

22 mai 2015

Il y a deux ans, nous avons rencontré Sedannia D'Amico, une enseignante suppléante qui travaille au jour le jour. Nous avons pris de ses nouvelles pour connaître la façon dont sa carrière a progressé et l'incidence que sa rente a eue sur les décisions qu'elle a prises au fil du temps.

Lorsque vous faites de la suppléance, vous ne savez jamais vraiment quel sera votre prochain contrat ni où vous le remplirez. Dans le cas de Sedannia, la possibilité d'enseigner à des élèves de 8e année pendant une année complète constituait une occasion d'apprentissage qu'elle était contente de saisir.

Depuis notre rencontre avec Sedannia en 2012, celle-ci a décroché quelques contrats de remplacement pour congé de courte durée et, l'année dernière, elle a accepté un contrat de suppléance à long terme. Enseigner à la même classe pendant toute une année marquait une étape importante qu'elle s'était efforcée d'atteindre. Cette année, elle a obtenu un autre contrat de suppléance à long terme, et elle espère pouvoir bientôt obtenir un poste à temps plein.

« Faire de la suppléance pendant six ans peut vraiment mettre votre patience à rude épreuve, a indiqué Sedannia. J'ai souvent pensé à abandonner. La précarité de votre situation vous empêche presque de profiter de la vie – vous hésitez à acheter une maison ou à fonder une famille. »

Toutefois, elle sait que chaque jour où elle travaille et que chaque contrat qu'elle accepte la rapproche du poste permanent qu'elle veut obtenir, et elle est déterminée à tenir bon.

Elle a également ajouté que sa rente est la seule chose sur laquelle elle peut compter. « Je suis si occupée en ce moment que je n'ai pas vraiment le temps de songer à ma rente. Mais je sais qu'elle est là et que mes services s'accumulent, en particulier en ce moment, grâce à mon contrat de suppléance à long terme. »

La sécurité des prestations de retraite définies est l'un des facteurs qui l'ont poussée à continuer à exercer cette profession. « Maintenant, je sais que ne changerai pas de carrière. Je sais que cette rente me sera très utile. Il s'agit probablement du plus grand investissement que je ferai pour ma retraite. »