La stratégie de diversification du portefeuille du RREO ne peut prévenir les pertes : Rendement des placements de -18 %; baisse de l’actif à 87,4 G$

02 avril 2009

Une insuffisance de capitalisation est anticipée
Les participants accordent une note de 9 sur 10 au service

TORONTO - L'actif du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (RREO) se chiffrait à 87,4 G$ à la fin de l'exercice 2008, contre 108,5 G$, un record, à la fin de 2007. Le rendement des placements de la caisse a été de -18 %, contre -9,6 % pour l'indice de référence composé.

« Notre équipe des placements n'a pas ménagé les efforts pour résister à la pression baissière exercée par la paralysie mondiale du crédit et l'effondrement des marchés boursiers, obligataires et immobiliers tout au long de l'année. À la fin de l'exercice, toutefois, les forces négatives du marché ont eu le haut du pavé, explique Jim Leech, président et chef de la direction. Mince consolation, nos résultats sont conformes à la moyenne des régimes de retraite canadiens d'importance, » ajoute-t-il.

Le rendement de la caisse en 2008 reflète en grande partie son exposition aux actions, aux titres à revenu fixe autres que ceux émis par l'État, aux fonds de couverture gérés à l'externe et aux biens immobiliers, une diversification qui a traditionnellement protégé la caisse lors de reculs.

À l'heure actuelle, l'insuffisance de capitalisation s'élève à 2,5 G$; toutefois, des pertes de 19,5 G$ retenues dans le cadre de l'ajustement de nivellement seront comptabilisées au cours des quatre prochaines années. À moins que les marchés financiers ne se redressent brusquement à court terme, l'insuffisance va donc augmenter.

La division des Services aux participants a obtenu des participants une note de 9 sur 10 pour la qualité de son service. Elle s'est par ailleurs classée à égalité au premier rang à l'échelle internationale, et au premier rang en Amérique du Nord.

Les actions (de sociétés ouvertes et de sociétés fermées) totalisaient 34,9 G$ au 31 décembre 2008, contre 50,0 G$ à la fin de l'exercice 2007. Leur rendement a été de

-23,2 %, contre -26,4 % pour l'indice de référence, soit une plus-value de 1,2 G$.

La catégorie des titres à revenu fixe de la caisse a enregistré une perte de 6,7 G$ largement attribuable aux placements en produits de crédit et en fonds de couverture de même qu'à la chute de la valeur du dollar canadien par rapport aux monnaies étrangères. Nous avons depuis adopté une stratégie plus prudente dans la catégorie des titres à revenu fixe.

Durant l'exercice, des obligations nominales ont servi à acheter des obligations à rendement réel, qui couvrent mieux les coûts des rentes, à la suite d'une montée des rendements en réaction à une hausse temporaire des taux d'intérêt. Les obligations à rendement réel sont comptabilisées dans la catégorie des placements sensibles à l'inflation. Par suite de cet échange entre catégories d'actifs, le portefeuille des titres à revenu fixe se chiffrait à 5,3 G$ au 31 décembre 2008, contre 18,7 G$ à la fin de l'exercice 2007; son rendement a été de -43,6 %, comparativement à 12,0 % pour l'indice de référence.

Les placements sensibles à l'inflation s'élevaient à 44,9 G$ au 31 décembre 2008, comparativement à 39,3 G$ à la fin de l'exercice 2007. Le rendement de cette catégorie, qui comprend des placements accrus en obligations à rendement réel, a été de 0,2 %, contre 6,8 % pour l'indice de référence.

Il s'agit de la troisième année de perte pour la caisse en 18 ans d'existence, et de la première année de rendement inférieur à l'indice de référence global en neuf ans.

« Nous savons que nous ne pouvons empêcher un recul des marchés, mais nous faisons tout en notre pouvoir pour protéger la caisse lorsque des contrecoups de ce genre surviennent, souligne Neil Petroff, vice-président directeur et chef des placements. Notre stratégie de placement demeure défensive, mais assez souple pour nous permettre de profiter des occasions de placement qui se présentent. »

La politique de composition de l'actif de la caisse a été modifiée au 1er janvier 2009 et prévoit une pondération de 45 % en placements sensibles à l'inflation, de 40 % en actions et de 15 % en titres à revenu fixe. En 2008, la pondération en actions était de 45 %, en placements sensibles à l'inflation, de 33 %, et en titres à revenu fixe, de 22 %.

« La caisse demeure un portefeuille solide et diversifié, composé de placements de qualité supérieure, commente M. Leech à propos des retombées du dernier exercice. L'équipe des placements s'est assurée que le régime disposait des liquidités nécessaires au règlement des transactions et au versement des rentes tout au long de l'année. Bien que la valeur de bon nombre de nos placements ait chuté en raison de la conjoncture économique, nous détenons toujours des placements de valeur et sommes en bonne position pour profiter du prochain cycle des marchés. »

Avec un actif net sous gestion de 87,4 G$ au 31 décembre 2008, le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario est actuellement le plus important régime de retraite s'adressant à une seule profession au Canada. Organisme indépendant, il place l'actif de la caisse et administre les rentes de retraite des 284 000 enseignants actifs et retraités de l'Ontario. Le RREO est l'une des principales sources de revenus au pays, les prestations de retraite versées s'élevant à 4,2 G$ par année.

(À l'intention des rédacteurs en chef : Voir le tableau du rendement 2008, présenté par catégorie d'actifs, ci-après)

Renseignements :

Deborah Allan
Directrice, Communications et Relations avec les médias
Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l'Ontario
(416) 730-5347
deborah_allan@otpp.com

Rendement 2008

Recherche de nouvelles