Si vous ne le saviez pas déjà…

26 juin 2018

Nous avons répondu à vos questions les plus fréquentes à la suite de la publication de nos résultats annuels

Q : Comment les turbulences à l’égard des accords commerciaux internationaux toucheront-elles la caisse?

R : Depuis des décennies, nous naviguons entre les écueils géopolitiques et économiques. Nous constituons un portefeuille ajusté au risque pour résister à ces types de bouleversements.

Si les négociations commerciales débouchent sur l’application de tarifs douaniers, ceux-ci constitueront en fin de compte un genre de taxes entre les pays. Des taxes plus élevées se traduisent généralement par un ralentissement économique. Le portefeuille que nous avons constitué est conçu pour gérer les conjonctures économiques changeantes et le ralentissement économique. Cela ne veut pas dire que nous ne connaîtrons pas de fluctuations, mais que la situation financière du régime demeure solide.

Q : D’autres régimes de retraite semblables au nôtre permettent des cotisations supplémentaires volontaires. Puis-je cotiser davantage au régime?

R : La réponse est simple : non. Notre mandat, qui est prescrit par la loi, ne nous permet pas de gérer ou d’administrer un compte de placement personnel dans le régime en votre nom. Autoriser les participants à effectuer des placements personnels nécessiterait d’apporter des changements à notre mandat.

Nous évaluons constamment les possibilités d’améliorer notre offre de services aux participants. Dans le cadre de cette évaluation, nous avons examiné de près d’autres régimes qui permettent des cotisations supplémentaires volontaires. Les sommes perçues en guise de cotisations supplémentaires volontaires sont enregistrées, tout comme vos cotisations normales à votre régime de retraite ou à vos REER, et sont assujetties aux mêmes limites de cotisations aux fins de l'impôt sur le revenu. Seulement 3 % des participants du Conseil de retraite des employés municipaux de l’Ontario bénéficient des avantages liés aux cotisations supplémentaires volontaires de ce régime en particulier. Comme la plupart de vos droits de cotisation annuels sont déjà utilisés par vos cotisations de retraite régulières, nous n’avons pas constaté des coûts-avantages incontestables pour mettre en œuvre un programme lié aux cotisations supplémentaires volontaires.

Q : Quel pourcentage de l’actif de la caisse provient des cotisations et quel pourcentage provient des revenus de placement?

R : Vingt pour cent de votre rente proviennent des cotisations, et 80 % proviennent des revenus de placement.