Continuer à socialiser

12 décembre 2016

Un après-midi de fin novembre, alors que les rafales soufflent à l’extérieur, on entend rire et bavarder dans la maison de Susan Franceschini. Susan a invité cinq amies : Debbie Maltas, Diane Harmon, Terry Tidy, Phyllis Jones et Lynn Opre. À les entendre plaisanter, on pourrait facilement croire qu’elles se connaissent depuis des dizaines d’années. Mais ce n’est pas le cas. En effet, étant toutes des enseignantes à la retraite, elles se sont rencontrées au cours des quatre dernières années grâce à l’Organisation des enseignantes retraitées de l’Ontario.

Le fait de se joindre à un groupe conçu précisément pour aider les enseignantes retraitées à entrer en contact et à socialiser entre elles a joué un rôle de premier plan dans leur transition vers la retraite.

« Lorsque vous travaillez, vos collègues constituent un de vos réseaux de soutien les plus importants. Vous faites face aux mêmes défis en classe, vous avez probablement des enfants du même âge et, en général, vous passez par des étapes de vie similaires en même temps », affirme Terry.

Il va donc de soi que ce soutien devrait continuer lors de la prochaine étape de leur vie. « La différence, c’est qu’aujourd’hui, nous parlons de nos petits-enfants plutôt que du travail », ajoute Diane.

Ayant pris sa retraite en juillet 2016, Phyllis est la dernière à s’être jointe au groupe. Elle souligne la peur qu’elle ressentait à l’idée de passer d’une vie sociale extrêmement structurée à une vie qui, selon elle, était un immense terrain inconnu.

« J’appréhendais mon départ à la retraite, dit-elle. La perspective de revenir à la maison une fois pour toutes et de me retrouver seule me terrifiait. »

Comme ses amies, elle a cherché l’organisation et a ainsi découvert une toute nouvelle source de soutien et d’amitiés.

« S’investir dans des activités enrichit nos vies, qu’il s'agisse de participer à un club de lecture, de jouer aux cartes ou d’assister à une pièce de théâtre », déclare Susan.

De plus, il y a toujours des recettes à partager et des collations à savourer.

Voici les meilleurs conseils que nous avons entendus lors de cette rencontre :

  • « Formez une structure en vous donnant une chose à faire par jour. N’ayez pas peur de commencer par une petite tâche, comme plier le linge. Autrement, vous essayerez de tout faire ou vous ne ferez rien. » – Terry

  • « Après avoir passé 30 ans à accorder la priorité à vos élèves et à votre famille, vous devez vous défaire de la culpabilité que vous ressentez lorsque vous pensez à vous-même en premier. » – Diane

  • « En tant qu’enseignantes, nous savons écouter. Parfois, ce type de groupe sert de plateforme où vous pouvez parler de votre vie sans être la cible de jugements ou de conseils non sollicités. Vous avez besoin de l’écoute de vos amies, tout simplement. » – Susan

  • « Je suis bénévole pour une banque alimentaire et un refuge pour animaux. Le contexte est totalement différent de celui d’une école et me donne une nouvelle raison d’être. » – Lynn

  • « Lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai misé sur mon propre bien-être et commencé à faire du yoga tous les jours. Je me sens plus forte, plus confiante et plus en santé qu’auparavant. » – Phyllis

  • « Il y a quelque chose de très spécial qui unit un groupe de femmes qui partagent des affinités et qui ont vécu des expériences similaires. Le courant passe facilement et nous pouvons parler de n’importe quoi. » – Debbie

Naviguez dans les médias sociaux avec le RREO! Joignez-vous à nous et à vos collègues sur Facebook et Pinterest pour y trouver des conseils et de l'inspiration pour votre retraite.