Reprendre où vous avez laissé

15 août 2016

La retraite offre la possibilité de découvrir de nouveaux passe-temps, mais c’est aussi une occasion de redécouvrir de vieilles passions, avec une petite différence toutefois.

Lorsque Barbara Mero a pris sa retraite en 2014, après avoir enseigné pendant plus de 30 ans dans la région de Windsor, elle savait qu’elle allait devoir se tenir occupée pour continuer d’être heureuse.

La transition vers la vie de retraités n’était pas tout à fait nouvelle pour Barbara et son mari, Robert. Tous les deux avaient déjà pris deux congés avec salaire différé pour avoir un aperçu de ce qu’allait être leur vie avec un revenu moindre et des loisirs à n’en plus finir.

Bien avant leur retraite, ils se sont relayés pour rester à la maison afin d’élever leurs deux enfants. Comme ils enseignaient tous deux dans le régime semestriel, ils pouvaient travailler et rester à la maison chacun leur tour. « Nous nous sommes habitués à vivre avec un certain revenu, et ensuite nous avons simplement maintenu le rythme », se souvient Barbara.

Lorsqu’ils ont eu fini de rembourser leur prêt hypothécaire, ils ont prélevé l’équivalent de leurs versements mensuels pour épargner. « Nous pensions qu’une fois que nous aurions atteint notre facteur 85, nous serions prêts. Nous n’avons donc jamais vraiment vécu selon notre revenu, ce qui, je crois, nous a fourni une assez belle retraite en plus de notre rente. »

Depuis maintenant deux ans qu’elle a officiellement pris sa retraite, Barbara a renoué avec d’anciennes passions dont elle tirait un grand plaisir.

« Je me suis remise à des choses que je faisais il y a des années, mais pour lesquelles je n’avais plus de temps lorsque j’enseignais, comme l’entraînement et la nage, affirme Barbara. Et cela m’a ouvert plein d’autres possibilités. »

Dès que Barbara a pris sa retraite, elle a obtenu sa certification d’instructrice d’aquaforme et a commencé à donner des cours dans un établissement privé. De là, elle a obtenu sa certification d’entraîneuse de conditionnement physique et elle donne maintenant des cours aux aînés et des cours de mise en forme adaptée.

« Dans ma carrière, j’ai toujours aimé les aspects liés à l’enseignement, mais j’aimais moins accorder des notes, s’amuse-t-elle. J’ai aussi été monitrice de natation de même qu’entraîneuse et juge de nage synchronisée, c’est donc comme si je revenais à ce que je faisais il y a des années. »

Pour Barbara, demeurer active comporte des avantages physiques et émotionnels comme faire de nouvelles rencontres et adopter une routine quotidienne qui lui permet de s’épanouir. « Chaque fois que je parle à quelqu’un, je me demande toujours : “Qu’est-ce que je devrais faire si j’avais envie de faire ceci ou cela?” Je pose toujours plus de questions qu’auparavant parce que je suis ouverte aux nouvelles possibilités et aux nouvelles expériences. »