L’engagement, et non le désinvestissement, est la clé pour gérer les changements climatiques

22 mai 2015

Les régimes de retraite et les investisseurs institutionnels sont appelés à désinvestir dans les organisations qui sont exposées de façon importante à des risques liés aux changements climatiques, en particulier, dans les sociétés du secteur des combustibles fossiles.

Notre responsabilité est d'abord et avant tout d'assurer la capitalisation de votre rente et de celle des futures générations d'enseignantes et d'enseignants. Comme le RREO est un investisseur, les changements climatiques présentent un risque pour tous ses actifs et sa capacité à obtenir des rendements suffisants à long terme.

Toutefois, pour gérer ces risques, il ne faut pas désinvestir dans les sociétés du secteur des combustibles fossiles, mais plutôt s'engager. Discuter avec les sociétés de nos préoccupations peut les inciter à apporter des changements qui réduisent ou éliminent les émissions de gaz à effet de serre et contribuent à un avenir plus viable.

Les conditions météorologiques extrêmes et les changements climatiques peuvent causer des dommages matériels à nos actifs et à leurs chaînes d'approvisionnement. Les changements climatiques peuvent également poser un risque réglementaire pour les sociétés de notre portefeuille. Des taxes rigoureuses ou soudaines sur les émissions carboniques, ainsi qu'un nouveau plafond et de nouveaux systèmes de négociation, par exemple, peuvent avoir des répercussions négatives sur l'évaluation d'une entreprise.

« Certains participants nous ont demandé de nous dessaisir des hydrocarbures, des compagnies qui travaillent dans l'hydrocarbure, pour influencer la situation," a expliqué Ron Mock, président et chef de la direction du RREO, durant notre assemblée générale annuelle 2015. Au RREO, nous croyons que nous pouvons être plus efficaces en utilisant notre influence et en engageant ces compagnies et ces gouvernements. »

Maintenir notre influence nous permet de siéger aux conseils des sociétés dans lesquelles nous détenons une participation majoritaire, de discuter avec les membres de la direction et d'exercer les droits de vote dont nos actions sont assorties. Nous collaborons également avec les gouvernements pour élaborer des politiques qui permettront de gérer les risques associés aux changements climatiques.

Nous continuons à influencer les décideurs et les organisations du secteur des combustibles fossiles et de l'énergie, mais continuerons également d'investir dans l'énergie propre. Les nouvelles technologies énergétiques propres ne remplaceront pas les combustibles fossiles du jour au lendemain. La transition est en cours, mais elle prendra du temps. Peu importe le secteur, nous évaluerons chaque placement afin de déterminer s'il nous aide ou non à nous acquitter de notre responsabilité consistant à assurer la capitalisation de votre rente.