Démystifier le rachat de services

21 mars 2013

Racheter des services est une importante décision à prendre, mais si elle est soigneusement planifiée et mise en œuvre, elle peut procurer des avantages considérables.

Voici trois motifs mentionnés par les participants indécis quant au rachat de services, ainsi que nos réponses.

1. Le rachat de services est trop coûteux.

Il est vrai que le rachat de services représente un engagement financier appréciable. Toutefois, n'oubliez pas que vous n'avez pas à verser le coût du rachat d'un seul coup. Ouvrez une session sur iAccès Web et utilisez le planificateur de paiement du Centre de rachat en ligne pour examiner les différentes options de versement.

Vous pouvez produire et comparer divers scénarios de paiement. Les versements peuvent être étalés sur cinq ans ou, si vous souhaitez une période de paiement plus courte, sur un, deux ou trois ans. Si vous disposez des fonds nécessaires, vous pouvez même verser une somme forfaitaire unique. Le planificateur de paiement vous permet de produire un nombre illimité de scénarios jusqu'à ce que vous trouviez les modalités de paiement qui conviennent à votre situation personnelle.

Votre période de congé n'est pas encore commencée, mais vous vous demandez combien un rachat de services pourrait vous coûter? Essayez le calculateur de « scénarios hypothétiques », également accessible dans le Centre de rachat en ligne d'iAccès Web.

2. Je travaillerai une année supplémentaire plutôt que de procéder maintenant au rachat de services.

Ajouter une année à votre carrière peut sembler négligeable aujourd'hui, mais vous changerez peut-être d'avis à l'approche de la retraite. N'oubliez pas qu'en rachetant des services, vous devancez le moment où vous commencerez à recevoir une rente sans réduction. De plus, vous recevrez des prestations de retraite pendant une période plus longue (plutôt que de travailler et de continuer à verser des cotisations pendant une année de plus).

3. J'investirai plutôt l'argent dans un REER.

Lorsque vous versez des cotisations à votre régime de retraite, y compris dans le cadre d'un rachat de services, votre employeur y ajoute des cotisations d'équivalence. Essentiellement, vous ne payez donc que 50 % de votre rente de retraite. Par ailleurs, votre rente du RREO ne dépend pas du rendement de placements personnels. La sécurité d'un régime à prestations déterminées est difficile à battre.