Le RREO vend MLSE

03 février 2012

 Nous étions au début de décembre et, contre toute attente, la nouvelle suivante sortait : le RREO vendait sa participation dans Maple Leaf Sports and Entertainment (MLSE)!

Notre annonce a suscité une attention sans précédent des médias et beaucoup de questions. Une fois la transaction officiellement conclue, au milieu de 2012, la vente de notre participation à Bell et Rogers Communications Inc. marquera la fin de l'un des investissements les plus fructueux et ayant le plus duré du RREO.

Les faits en bref

  • Investissement initial en 1994 — 44 M$
  • Participation actuelle — 79,53 %
  • Prix de vente — 1,32 G$

Cela a commencé en 1994, par l'acquisition, pour la somme de 44 millions de dollars, de la moitié d'un bâtiment de l'époque de la dépression et d'une équipe de hockey légendaire. Après une série de transactions, l'affaire a crû jusqu'à devenir une importante icône canadienne du sport, du divertissement, des médias et de l'hébergement. Aujourd'hui, MLSE possède quatre équipes ainsi que des propriétés immobilières et des entreprises de diffusion.

Jane Rowe, vice-présidente principale de Teachers' Private Capital, a dirigé l'équipe qui a géré le processus de vente. Nous lui avons demandé de répondre à quelques-unes des questions les plus fréquentes.

Nouvelles de rentes en ligne : Pourquoi avez-vous voulu vendre la participation dans MLSE?

Jane : Il est important de faire la distinction entre vouloir vendre et assumer notre responsabilité de fiduciaire. Bien que MLSE ait été une source de grande fierté pour nous, notre mandat consiste à investir les actifs de la caisse de retraite dans l'intérêt des enseignantes et enseignants de l'Ontario. Pour remplir ce mandat, nous évaluons régulièrement tous nos placements pour savoir s'ils cadrent avec nos besoins actuels et futurs.

La vente de MLSE a suscité des émotions contradictoires. D'une part, nous transférions notre participation à deux partenaires solides résolus à poursuivre la croissance de l'entreprise et possédant les ressources nécessaires pour y arriver. Il était important pour nous d'agir en bon intendant de cet actif emblématique. Mais d'autre part, cette transaction marque la fin d'un partenariat extraordinaire pour le RREO. Nous avons vécu avec MLSE une merveilleuse histoire qui a duré 17 ans et avons aidé à bâtir une entreprise qui a peu d'équivalents.

Nouvelles de rentes en ligne : Pourquoi avez-vous changé d'idée à propos de la vente?

Jane : Nous n'avons jamais été forcés de vendre MLSE et avions confiance en sa valeur. Nous avons entrepris l'examen de notre participation en mars dernier, quand nous avons commencé à recevoir des appels de diverses parties nous présentant des déclarations d'intérêt non sollicitées. Avec la collaboration de nos conseillers, nous avons appliqué à cette analyse la même rigueur que pour tous nos autres placements.

À la fin de novembre, n'ayant pas reçu d'offres qui satisfaisaient à nos conditions de vente, nous avons conclu le processus et annoncé que nous conserverions notre participation bonifiée. Nous étions heureux de conserver MLSE dans notre portefeuille et avons commencé à mettre nos projets en branle pour que la société puisse aller de l'avant.

Moins d'une semaine plus tard, nous avons reçu de façon inattendue de Rogers et Bell une nouvelle offre complète, ferme et conforme à toutes les modalités que nous considérions nécessaires.

Nouvelles de rentes en ligne : Quel usage ferez-vous de l'argent de la vente de MLSE?

Jane : Nous ne recevrons rien avant la conclusion de la transaction, plus tard cette année. D'ici là, nous nous emploierons pleinement à la réussite de la société et, comme toujours, nous continuerons à chercher de nouvelles occasions de placement.