Personnaliser votre rachat

07 septembre 2012

Alors que Laura Reynolds termine son congé de maternité, elle envisage de racheter des services dans le RREO. Laura, une enseignante au secondaire au Toronto District School Board, a pris une année de congé après la naissance de son fils Nathan.

« Il y a de nombreux facteurs à considérer. Nous avons dû louer un logement plus grand – et plus cher – et nous devons maintenant payer des frais de garderie, explique Laura. Il va sans dire que nous vivons actuellement des temps incertains.

Laura Reynolds profite du soleil au High Park de Toronto avec son fils Nathan.

D'un autre côté, je sais que le fait de maximiser les services décomptés au titre du régime est un investissement très important à faire à long terme. »

Nous avons récemment lancé un planificateur de paiement pour rachat de services dans iAccès Web, le site sécurisé réservé aux participants. Cet outil permet aux participants qui ont pris un congé de créer divers scénarios. Laura peut ainsi voir combien son rachat lui coûterait si elle payait en un paiement global ou si elle étalait les paiements sur une période maximale de cinq ans.

Depuis son lancement en août, plus de 400  participants ont ouvert une session dans iAccès Web pour faire l'essai de l'outil.

« J'ai également utilisé l'outil de chronologie des rachats pour savoir comment le processus fonctionne. Cet outil m'a permis d'avoir une vue d'ensemble. Maintenant, je dois ouvrir une session et utiliser le calculateur de paiement pour déterminer ce qu'il y a de mieux à faire dans ma situation. »

« De nombreux facteurs entrent en jeu, poursuit-elle. Nous aimerions avoir un deuxième enfant dans les prochaines années, ce qui signifierait deux congés au cours d'une période de cinq ans. Est-ce que je me contente de racheter un seul de ces congés? Est-ce que je peux me permettre de les racheter tous les deux? Est-ce qu'il est préférable de racheter les services pour mon premier congé avant même de prendre mon deuxième? »

Et avec une famille qui grandit, elle et son mari espèrent également acheter une maison, ce qui ajoute un autre facteur à l'équation.

« J'ai décidé de prendre un an et de voir comment nous nous en tirons financièrement. Mais, quand je déciderai de racheter ou non des services pour mon congé, le fait de disposer de ces outils m'aidera sans aucun doute à prendre une décision éclairée et adaptée à notre situation. »