Le conseil répond à l'analyse du taux d'actualisation de 2012

21 août 2012

Le régime de retraite a entrepris l'année 2012 en situation d'insuffisance. Cela signifie que, bien que les revenus des placements aient été solides en 2011, une évaluation actuarielle préliminaire a montré que le coût des rentes futures devrait excéder l'actif du régime.

Le coût prévu des rentes est fondé sur un certain nombre d'hypothèses, dont l'une, importante, est celle concernant le taux de rendement, aussi appelé taux d'actualisation. Cette hypothèse joue un rôle crucial dans la prévision de la suffisance ou de l'insuffisance de l'actif dont disposera le régime pour s'acquitter de ses obligations financières futures. Une hypothèse de taux d'actualisation plus faible augmente le coût prévu des rentes, tandis que celle d'un taux plus élevé fait baisser ce coût.

Un agent des audiences choisi conjointement par le conseil du RREO, la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'Ontario et le gouvernement de l'Ontario a analysé le taux d'actualisation qu'a utilisé par le conseil dans son évaluation préliminaire et a conclu qu'il se situait dans une fourchette raisonnable. L'analyse a recommandé un taux d'actualisation réel (après inflation) n'excédant pas 2,95 % pour l'évaluation actuarielle de 2012 du régime de retraite, à la lumière des caractéristiques du régime.

D'autres régimes de retraite peuvent utiliser une hypothèse de taux de rendement supérieur, mais ces régimes ont habituellement atteint une moins grande maturité que le RREO et leurs participants ont une espérance de vie plus courte. 

La récente révision du taux d'actualisation n'affecte pas votre rente actuelle, ou les prestations que vous avez accumulés.

Un résumé du rapport de l'agent des audiences et la réponse du conseil à ce rapport
sont maintenant affichés. Vous trouverez également d'autres renseignements sur la capitalisation sous l'onglet Capitalisation de ce site et au www.capitaliservotrerente.com